Le cajon dans tous ses états …

Le cajon dans tous ses états …

LPCoarraze0016

LPCoarraze7758 À l’occasion des actions menées par le Centre Culturel Espagnol de Pau (C.C.E.P.) au sein des établissements scolaires, dans le cadre du 3ème Festival Flamenco y Féria de Pau 2017, qui aura lieu du 23 au 25 juin 2017, Angel Jimenez, Président, et Stanislas Dominguez, pilote des relations avec le monde de l’éducation, se sont rendus au Lycée Professionnel des Métiers d’Art de Coarraze.

Accueillis par Alain Nascimbène, professeur de marqueterie, passé par l’école Boulle, qui nous a présenté ses élèves de CAP Marqueterie, Angel Jimenez a tenu à remercier l’enseignant et ses élèves, de leur implication dans ce projet de travail de marqueterie sur un cajon.

Il a ensuite rappelé aux lycéens l’origine du cajon, qui a été inventé au 18ème siècle au Pérou, et utilisé au début, comme caisse pour la cueillette des fruits, et la pêche des poissons, les esclaves n’ayant pas accès à d’autres choses qu’à des matériaux rustiques.

 Puis, le cajon a ensuite servi de caisse de résonnance. Il est arrivé en Europe par les soins de Paco de Lucia, qui l’a ensuite très souvent utilisé dans son orchestre.

Le cajon est une caisse de résonnance parallélépipédique (h= 50 cm, largeur= 30 cm, profondeur= 30 cm). Au dos se trouve un trou d’environ 10 cm de diamètre, qui permet la sortie du son, identique à un évent de décompression d’une enceinte de sono.

Il peut être muni de cordes de guitare ou basse, d’un timbre de caisse claire de batterie, de clochettes, ou de tout objet métallique pouvant vibrer.

On joue au cajon en étant assis dessus. Certains l’utilisent bloqué à plat entre les jambes (comme un djembé) ou encore posé sur un socle devant soi.

Angel Jimenez joueur de cajon, notamment dans le groupe Alma Flamenca, a ensuite montré toutes les positions du joueur, les positions des jambes et du dos, et les erreurs à éviter. Il a ensuite, en allant du haut vers le centre obtenu des sons du plus aigu vers le plus grave. Puis il a montré les variantes du joueur de cajon, avec les mains et les pieds.

LPCoarraze0016Ces quelques sons ont enthousiasmé les élèves très attentifs et en admiration devant la dextérité du joueur. Une élève, pour sa plus grande satisfaction, a pris la place du joueur et a reconnu sa difficulté.

Le cajon est aussi présent, dans les orchestres de chanteurs français … Calogero, Anne Etchegoyen …

Puis, les représentants du C.C.E.P. ont tenu à remercier les élèves, l’enseignant, le Chef de Travaux, le Proviseur et son Adjointe, du Lycée Professionnel, qui ont permis ce beau moment d’échanges, et ont donné rendez-vous à tous au 3ème Festival Flamenco y Feria de Pau, du 23 au 25 juin 2017.